Véronique Parasote

Docteur en physique
Journaliste pigiste
Strasbourg m'écrire

Actu parutions (presse et blogs)

2019 03 LeMondeDiplo couv 170Numéro 780
Le Monde Diplomatique
(mars 2019)
En Alsace, la route envers et contre tout

2019 12 biotechinfo 90 couvNuméro 90 de Biotech.info
(10 décembre 2018)
Inhibiteurs de points de contrôle immunitaire à large spectre contre les tumeurs

prix media snitem6 décembre 2018
Prix Media 2018 du Snitem - Presse écrite médicale professionnelle

 
logo twi terre {blog}
redo 148063 pixabay 20x12
Climat : les universitaires réclament aux politiques d'analyser avant de nuire !

2018 09 Reg Mag 144 145 couv Régions Magazine n°144-145
septembre 2018
Dossier "Développement économique"
Grand Est : Ici, on avance en accélérant

2018 06 Reg Mag 143 couv Régions Magazine n°143
juin 2018
Dossier "Tourisme et patrimoine"
Alsace : L'écomusée, village d'hier et de demain

2018 05 biotechinfo 80 couvNuméro 80 de Biotech.info 3.0
(18 mai 2018)
Algae Natural Food transforme les micro-algues en alimentation durable

logo archi7 {blog}
redo 148063 pixabay 20x12
Comment un thermomètre mesure la température ?
redo 148063 pixabay 20x12 Le phénomène d'alignement des planètes existe-t-il vraiment ?

 2018 05 SVJ HS 129 particules couv Science&Vie Junior Hors-série
"Le monde fou des particules"
Les usines à atomes


2018 07 biotechinfo 83 couvBiotech.info 3.0

La lettre des biotechnologies

Numéro 83 - 20 juillet 2018

voir sur un autre site (ouvre un nouvel onglet) www.biotechinfo.fr

 

BTI breve

Brève "science" : microbiote vs foie trop gras

Nature Medicine - juin 2018
70 à 80 % des personnes souffrant d’obésité et de diabète présentent une stéatose hépatique, ce qui conduit rapidement au développement d’une insuffisance hépatique, synonyme de risque de cancer et capacité réduite à filtrer les toxines environnementales et alimentaires. Or, faute de médicament pour combattre cette maladie dite du « foie gras », les seules solutions sont actuellement un régime alimentaire strict, voire une greffe. Des résultats publiés en 2007 et 2011 avaient permis d’expliquer comment le microbiote (les bactéries de l’intestin) pouvait entraîner diabète et obésité. Les chercheurs français (Inserm), italiens et anglais du consortium européen FLORINASH, se sont cette fois intéressé à son éventuel rôle dans la survenue des complications hépatiques.

lire silhouette 3135232 pixabay 70voir sur un autre site (ouvre un nouvel onglet) Article accessible en ligne